Attention au monoxyde de carbone…

Cadre de vie

En ces périodes de grand froid, il est tentant de monter le chauffage ou de faire du feu dans sa cheminée, pour conserver une température supportable, voire agréable, dans son habitation. Mais il est un danger dont il faut vraiment se méfier, c’est le dégagement de monoxyde de carbone.

Les sapeurs-pompiers des Yvelines témoignent du danger encouru et rappellent quelques consignes à ne pas négliger : « Si un feu accidentel venait à se déclarer chez vous, contrairement aux idées reçues, ce ne sont pas les flammes qui tuent le plus souvent mais les fumées d’incendies, particulièrement toxiques. Par exemple, très récemment à Montigny, une famille de 5 personnes dont 2 enfants a dû être secourue, tous ayant été intoxiqués par le dégagement de monoxyde de carbone, suite à un dysfonctionnement de la chaudière familiale. Les 5 personnes ont été hospitalisées et placées en caisson hyperbare. »

Ces fumées sont constituées de nombreux gaz et substances toxiques. « Le monoxyde de carbone entre dans leur composition, comme à chaque fois que l’on se trouve dans une situation de combustion incomplète, ce qui est toujours le cas d’un incendie domestique, témoigne le lieutenant-colonel Sébastien Frémont, Chef du groupement Prévention des sapeurs-pompiers des Yvelines. Le monoxyde de carbone favorise l’endormissement de ceux qui le respirent. Il est donc illusoire de penser que le développement d’un incendie qui se déroulerait la nuit pourrait réveiller ceux qui y sont exposés. Le monoxyde de carbone se mêle aux fumées des incendies pour mieux piéger dans leur sommeil les occupants endormis. La seule façon de s’en prémunir est d’installer chez soi un détecteur de monoxyde de carbone. Mais il n’est pas nécessaire d’être confronté à un incendie pour risquer une intoxication au monoxyde de carbone : le brûleur d’une chaudière mal réglée, une cheminée à foyer ouvert ou à insert, un conduit d’évacuation de fumée poreux qui laisse échapper des fumées ou des gaz de combustion dans le logement. C’est là que le monoxyde de carbone se répand insidieusement dans toutes les pièces. Face à une telle situation, les occupants sont en danger de mort ! Pour éviter qu’une telle situation se termine en drame, l’installation d’un détecteur de monoxyde de carbone, à proximité des appareils qui peuvent en être à l’origine, peut vous sauver la vie. 

Ainsi, face aux dangers du monoxyde de carbone, ce gaz insipide, inodore, incolore, extrêmement toxique et même explosif, deux comportements simples sont à adopter pour assurer la sécurité de votre famille : entretenir régulièrement les appareils de chauffage à combustion et installer un détecteur de monoxyde de carbone. A ne pas confondre avec le détecteur autonome avertisseur de fumée, dont l’installation est rendue obligatoire par la loi dans chaque logement qui, lui, est sensible à l’opacité des fumées dégagées par les incendies et non aux substances toxiques qui les composent. »

 

Crédit photo : SDIS78