Budget 2019 de la ville

Economie

Maintien des taux pour la 9e année consécutive.
Voté le 17 décembre dernier par le conseil municipal, le budget 2019 de la ville s’élève à 76,5 M€, sans augmentation des impôts locaux. 52.386.427 € en fonctionnement et 24.138.695 € en investissement

Rigueur et investissement sur l’avenir sont les maîtres-mots caractérisant les choix budgétaires proposés par l’équipe municipale et adoptés le 17 décembre dernier dans le cadre du vote du budget primitif 2019 de la ville.

Constance dans la rigueur, un pied dans l’avenir

«Comme depuis le début de ce mandat 2014/2020 et malgré une baisse cumulée de 62 % de la dotation globale de fonctionnement de la part de l’Etat sur cette période (voir ci-contre), la fiscalité sera maintenue cette année, comme c’est le cas depuis 2011. Tout en maintenant une qualité de services aux Ignymontains, en adéquation avec leurs besoins,  les taux des 3 taxes locales (taxe d’habitation, taxe sur le foncier bâti et taxe sur le foncier non bâti) resteront donc inchangés», souligne Armelle Aubriet, adjointe au maire déléguée aux Finances. De leur côté, les bases fiscales, dont l’évolution est décidée par le Parlement, augmenteront pour leur part de 2,3%. Cette orientation est possible grâce aux efforts de gestion assumés que s’impose la Municipalité depuis de nombreuses années. Les dépenses de fonctionnement seront ainsi équivalentes à celles de l’an dernier (52,4 M€), malgré l’évolution naturelle des dépenses.

Un nouvel emprunt pour enrichir le patrimoine communal

En parallèle, avec plus de 24 M€ d’investissement sur l’exercice 2019, la Ville prépare l’avenir tout en entretenant son patrimoine (voir ci-dessous). Cet investissement conséquent est notamment programmé en raison du calendrier d’avancement des grands projets engagés par la Ville pour la période 2014/2020 (14,9 M€), de l’achèvement des travaux d’accessibilité des équipements communaux pour les personnes à mobilité réduite (environ 500.000€), ainsi que des travaux d’entretien, de rénovation ou du mobilier (parcs, voiries, gymnases, écoles...) pour 3,5 M€. «L’extinction de notre précédente dette en 2018 nous permet d’emprunter à nouveau pour la réalisation de grands projets accroissant notre patrimoine. Nous n’empruntons pas pour financer les travaux d’entretien», précise le maire Jean-Luc Ourgaud. Un nouvel emprunt de 10 M€ va être contracté à cet effet, basé sur une annuité maîtrisée de 500.000 € sur les 20 prochaines années.