Environnement

Comme chaque année, les agents des services techniques seront mobilisés tout au long de l’hiver pour faire face aux éventuelles intempéries.

Les équipes des services techniques municipaux ne connaissent pas l’hibernation. Depuis le 15 novembre et jusqu’au 31 mars prochain, elles seront en effet sur le qui-vive pour affronter les éventuelles intempéries de l’hiver. Après l’automne et le perpétuel ramassage des feuilles mortes (voir ci-contre), environ 50 personnes sont ainsi prêtes à faire face aux joutes de l’hiver.

Une prévention indispensable

Durant ces 4 prochains mois, les services techniques municipaux seront en veille permanente face aux menaces météo. Ses agents seront donc susceptibles à tout moment d’être mobilisés en cas d’urgence. «Nous analysons les bulletins météorologiques de manière régulière. En parallèle, nous tenons des conférences audio quotidiennes avec les services de Saint-Quentin-en-Yvelines (SQY) et ceux des autres communes de SQY. Elles nous permettent d’échanger des informations sur les conditions météorologiques et de coordonner nos actions en cas d’intempéries», précise Patrick Rateau, directeur de la voirie et coordinateur du plan hivernal. Si le risque d’intempéries se confirme, la phase de déclenchement des interventions de salage est alors lancée.

Un plan organisationnel d’intervention strict

Selon les endroits, le salage et/ou le déblayage sont réalisés par différents intervenants. Les saleuses de la Direction des Routes d’Île-de-France (DIRIF) interviennent ainsi en périphérie de Montigny sur l’A12, la RN10 ainsi que ses bretelles d’accès vers les avenues du Général Leclerc et des Prés. De son côté, SQY se charge de saler les principales voies de la commune (avenue N. About, av. de Kierspe, av. des Prés, av. du Gal Leclerc, av. des Frères Lumière…). Une entreprise prestataire de services s’occupe des autres chaussées communales, des voies secondaires et des dessertes résidentielles. Enfin, les services municipaux se chargent des pistes cyclables, des accès aux lieux publics (les écoles, les crèches, la mairie…), des passages piétons, des emprises publiques à risque de chute (escaliers, trottoirs en dévers ou en pentes…) et d’un côté de trottoir sur deux s’ils ne sont pas bordés de résidences privatives. Dans ce cas, la loi responsabilise les propriétaires pour dégeler et/ou déneiger la partie de trottoir qui longe leur propriété. À noter que les équipes de la ville sont réparties sur 4 secteurs couvrant toute la commune, chacune ayant un plan d’action prioritaire en fonction des endroits les plus fréquentés de la zone à traiter.

Des lieux d’hébergement en cas d’urgence

«Montigny fait partie des villes ayant accepté de participer à un dispositif d’accueil puis d’hébergement des usagers contraints d’abandonner leur véhicule à la suite d’un événement météorologique exceptionnel», précvise Jean-Pierre Pluyayd, adjoint au maire en charge notamment des voiries. Dans le quartier de Saint-Quentin, le centre commercial Espace Saint-Quentin est ainsi recensé comme centre d’accueil. Dans le quartier des Prés, le gymnase du centre sportif Pierre de Coubertin est référencé comme centre d’hébergement et peut accueillir jusqu’à 695 personnes en cas de besoin.

Renseignements  01 39 30 31 00 (Services techniques)