Rencontre

2018 sera-t-elle  une année charnière pour les départements, intercommunalités et villes, alors que les réformes annoncées par le gouvernement (baisses de dotations, réforme de la taxe d’habitation) impactent toujours plus les ressources qui leur sont allouées par l’Etat et la fiscalité locale ? C’est une question lancinante à l’esprit des élus de terrain, une question surtout sans réponse tant que le gouvernement n’éclaire pas sur ses intentions. Cette situation offre peu de visibilité pour se projeter alors que les engagements et les programmes doivent être tenus, et que la modernisation d’un équipement et a fortiori la reconstruction peuvent prendre entre 3 et 4 ans, selon la dimension du projet. «Il y a à l’évidence de quoi être inquiet pour notre action locale», avertit Jean-Luc Ourgaud, qui a écrit au Président de la République sur le sujet.

Une gestion  et une manière

Jean-Luc Ourgaud : notre tradition à Montigny, c’est d’agir pour la ville, dans le meilleur intérêt des Ignymontains et le plus large rassemblement des individus et des idées. Nous sommes une équipe au service d’un territoire et de ses habitants, qui œuvre en laissant de côté l’idéologie et les affrontements politiques. Nous faisons des choix que l’opposition a toute légitimité pour contester, ce qui est le mode de fonctionnement d’une démocratie. Mais c’est d’abord le développement de notre ville, au service de ses habitants, qui nous importent. Les incertitudes actuelles sur les ressources pour les politiques publiques dans nos territoires sont une vraie inquiétude, que j’ai pu partager avec les maires de France lors du dernier Congrès des Maires.
Dans le contexte actuel de défiance à l’égard des appareils politiques, la sérénité qui prévaut à Montigny est une vertu. C’est un atout pour mener à bien des grands enjeux qui orientent la feuille de route de notre projet municipal 2014-2020. Par mon action, je veux concourir à garder cet état d’esprit. Batailler pour ses idées, pour agir dans le sens de ses convictions, j’y suis particulièrement attaché. Mais si c’est au service d’une inertie et d’une stérilité, qui ne font pas avancer les projets, cela n’a aucun sens. Je souhaite que nous travaillions, sans nourrir de polémiques, dans l’esprit qui prévaut depuis mon arrivée en fonction.

La réforme annoncée de la taxe d’habitation

Jean-Luc Ourgaud : le gouvernement communique sur son projet de réforme de la taxe d’habitation, qui, à l’échelon du pays, pourrait dispenser 80% des ménages. Cet impôt est une ressource indispensable aux communes pour maintenir l’équilibre de leurs budgets. A Montigny, les projections prévoient que moins d’un foyer sur deux pourrait obtenir un dégrèvement (voir page 5). Le président avance le fait que l’Etat compensera à l’euro près notre manque à gagner. Mais nous, élus locaux, savons bien ce qu’il advient lorsque l’Etat annonce une réforme financière. Au final, les territoires trinquent. On peut d’ailleurs se demander comment il pourra compenser la cinquantaine de milliards de dégrèvement projetée globalement, alors qu’il est déjà lourdement endetté et déficitaire. J’ai pu remettre personnellement une lettre au Président de la République à l’Elysée pour lui demander des garanties sur le sujet. Sa réponse ne m’est pas encore parvenue.

Ne rien rogner sur les services rendus

Jean-Luc Ourgaud : cette année encore, nous avons surmonté ces contraintes financières pour proposer un budget qui nous permet de poursuivre nos efforts exceptionnels en matière d’équipements et d’investissement, programmés pour la période 2014-2020, sans augmenter la pression fiscale et sans rien rogner sur la qualité des prestations pour faciliter la vie des familles. Nous avons privilégié le maintien de l’adéquation de nos politiques publiques envers les Ignymontains, dans les domaines aussi divers que la solidarité, la sécurité, la petite enfance, le périscolaire, le cadre de vie, le soutien à la vie culturelle ou sportive. Par exemple, le tissu associatif reste une grande force pour offrir aux Ignymontains une large palette d’activités, en restant soutenu financièrement par la ville.
C’est un travail extrêmement important qui a été réalisé, en relation avec les efforts consentis par les secteurs et les agents de notre administration communale. Elle s’adapte et trouve des solutions pour se redéployer, pour continuer de servir le public sans concession, avec des ressources optimisées. Un mot aussi sur l’endettement de la ville. Le reliquat du prêt lié à la Ferme du Manet, au centre sportif Coubertin et au centre aquatique du Lac s’éteindra cette année, ce qui nous offrira l’opportunité de relancer sereinement un nouvel emprunt ajusté pour boucler nos grands projets.

Garder serrés les liens de la solidarité

Jean-Luc Ourgaud : en matière d’aménagements réalisés par la Ville, notre feuille de route est fixée par le cadre de notre programme pluriannuel d’investissements (PPI), le document référence qui, par son anticipation, répond à nos priorités et nos besoins sur l’ensemble des quartiers, conformément au programme électoral de la liste Montigny Ensemble.
Montigny continue d’évoluer et le meilleur exemple intervient dès ce début d’année avec l’arrivée des résidents à l’EHPAD du château de la Couldre. La résidence services pour seniors, construite tout à côté et dont les travaux s’achèveront bientôt, ouvrira quant à elle pour l’été prochain. Nos grands projets se poursuivent, mais nous sommes aussi tous les jours, élus et agents, engagés pour rendre le service public sans défaillir et dans le souci de la relation avec nos administrés.
Une ville vit aussi par l’animation qui la dynamise et crée les rencontres. Notre tissu associatif foisonnant l’illustre chaque jour, et je veux notamment rendre un hommage particulier à ceux qui, loin des micros et des projecteurs, sont engagés pour faire vivre la solidarité. Pour les rencontrer souvent, je sais quelle est la force de leur engagement et à quel point leur rôle est capital pour maintenir la cohésion d’une communauté de vie comme la nôtre.

Les rendez-vous 2018 pour Montigny

Jean-Luc Ourgaud : les événements proposés chaque année par la Municipalité restent au calendrier. journée de l’Europe en mai, Vide-Greniers, Trophées des Sports et Fête de la ville en juin, Eté en Sable en juillet et août, le Forum des associations et Pleins Phares en septembre, la Semaine du Handicap en octobre, le Marché de Noël et le Téléthon en décembre. Notre saison culturelle, dévoilée en juin, gardera sa touche éclectique et acidulée.

Un grand événement : la Ryder cup

Jean-Luc Ourgaud : le golfeur que je suis participe forcément de la passion qui entoure ce rendez-vous. Il s’agit d’une première pour la France que d’accueillir cet événement planétaire à l’automne. Cette première historique se déroulera de plus sur notre territoire saint-quentinois et donnera lieu à de grands moments à partager sous l’égide de Saint-Quentin-en-Yvelines.

 

Un maire à la barre

Elu maire par le Conseil municipal à la suite des élections sénatoriales, Jean-Luc Ourgaud s’est naturellement glissé dans la fonction depuis mi-octobre, sans forcer sa nature, sans changer de personnage. «C’est un nouvel engagement exigeant mais passionnant, qui peut s’inscrire dans une forme de continuité des diverses responsabilités qui ont été les miennes jusque-là au Conseil municipal. Mais ne comptez pas sur moi pour me muer en quelqu’un d’autre», tempère dans un sourire le nouveau maire de Montigny.

«Je me suis engagé dans ce rôle d’élu local depuis plus de 20 ans, dans l’idée de servir ma ville, et ce n’est pas cette nouvelle étape qui me fera varier dans mes convictions. » Depuis trois mois, le maire de Montigny croise beaucoup de monde, la pile de dossiers s’épaissit sur son bureau, et les occasions d’aller taper quelques balles au golf se sont raréfiées, au contraire de son agenda qui s’est lui considérablement densifié. «J’ai préféré ne pas prendre de vice-présidence à SQY, tout en siégeant au bureau des maires,  et quitter la présidence de l’Île de loisirs, pour me consacrer totalement à la ville.» Chaque jour, week-ends compris, Jean-Luc Ourgaud va à la rencontre  de ceux qui font la vie à Montigny. Il prend directement la mesure du foisonnement des rendez-vous proposés en particulier par le monde associatif. Il a également fait approuver au Conseil municipal du 11 décembre dernier (voir en page 5) son premier budget primitif pour l’exercice à venir, un acte déterminant de la vie municipale qui oriente les actions publiques, un budget qui s’inscrit pleinement dans la continuité des engagements du projet 2014-2020. 

 

Calendrier 2018 de Montigny

JANVIER
•  Ouverture de l’EHPAD de Montigny

MARS
•  Trophées de Robotique
    Samedi 3 mars

AVRIL
•  15e Prairiale
  Samedi 28 et dimanche 29 avril

MAI
•  Fête des Voisins     Vendredi 25 mai
•  Journée de l’Europe  & 30 ans du jumelage avec Kierspe
                                  Samedi 26 mai
JUIN
•  32e  Vide-greniers        Dimanche 3 juin
•  dîner des associations culturelles
    Vendredi 15 juin
•  FETE DE LA VILLE           Dimanche 17 juin
•  FETE DE LA MUSIQUE     Jeudi 21 juin
•  TROPHÉES DES SPORTS  Vendredi 22 juin

JUILLET-AOÛT
•  ÉTÉ EN SABLE
   Samedi 7 juillet au dimanche 19 août
•  FÊTE NATIONALE, FEU ET BAL
    Vendredi 13 juillet

SEPTEMBRE
•  Forum des associations
    Samedi 8 septembre
•  ACCUEIL DES NOUVEAUX HABITANTS
    Samedi 15 septembre
•  PLEINS PHARES   Dimanche 16 septembre

NOVEMBRE
•  COMMÉMORATION DU CENTENAIRE De la 
    grande guerre   Dimanche 11 novembre
•  marché de noël
   Du 30 novembre au 2 décembre