Un projet pour mieux vivre ensemble dès l’enfance

Education

La ville a initié cette année un projet dirigé vers les élèves d’écoles élémentaires, afin de les sensibiliser notamment sur les conséquences du rejet et de la violence sous toutes ses formes.

Par le biais de ses services Vie scolaire (secteur périscolaire) et Jeunesse & Vie des quartiers (pôle prévention/santé), la ville a mis en place ces derniers mois le projet «mieux vivre ensemble dès l’enfance», avec pour objectif principal de favoriser le bien-être des enfants à l’école. «Au cours du 1er semestre 2018, des ateliers sur l’estime de soi et la gestion des émotions avaient été menés auprès d’enfants fréquentant les accueils périscolaires élémentaires. Ce projet ayant beaucoup plu aux enfants, nous avons décidé de l’étendre à la plupart des accueils périscolaires de la ville, tout en répondant en parallèle à 2 appels à projet institutionnels portant notamment sur une action de sensibilisation/prévention à la citoyenneté. C’est dans ce cadre que nous avons lancé le projet mieux vivre ensemble dès l’enfance dans les écoles Les Prés, A. Rimbaud, F. Mansart et C. Peguy, en partenariat avec les équipes enseignantes», détaille Suzanne Blanc, adjointe au maire déléguée à la Vie scolaire.

Des objectifs bien précis


Favoriser le bien-être des enfants et leur estime de soi, développer leurs compétences psychosociales et contribuer à améliorer les relations parents/enfants/école/accueils périscolaires sont donc les objectifs assignés à cette action. «Les animateurs périscolaires sont très impliqués sur le sujet. A l’occasion de séances régulières, ils abordent avec les enfants les différentes compétences à acquérir (apprendre à résoudre les problèmes, la communication efficace, les aptitudes relationnelles, avoir de l’empathie pour les autres...). Les équipes ont d’ailleurs reçu une formation sur le sujet.» Les enfants sont sensibilisés en amont par les animateurs à un spectacle proposé par la compagnie de théâtre du Kariofole. «Ce spectacle aborde les problématiques du rejet et de la différence de manière ludique. Il a déjà été proposé au mois d’avril dans les écoles Les Prés et Rimbaud durant la pause du midi. Les 2 autres écoles auront le droit à une représentation au cours de ce mois de mai.»