Internet

Depuis quelques jours, la municipalité a officiellement créé son compte twitter institutionnel, auquel les twittos peuvent s’abonner via l’adresse @VilleMontigny78.

Il est administré par le service Communication et va s’attacher à relayer toutes les informations propres à la vie locale, dans ses aspects pratiques. Nouveautés, rendez-vous, infos pratiques, urgences… Le tout avec la réactivité et la vitalité propres aux réseaux sociaux. Ce que justifie Yannick Le Dorze, conseiller municipal délégué à la communication.

Pourquoi Montigny se lance-t-elle maintenant sur Twitter ?

Yannick Le Dorze, conseiller municipal délégué à la Communication«Le compte Twitter est pour nous un véritable outil de communication supplémentaire, qui vient s’ajouter à notre site, nos newsletters, mais aussi le journal L’ignymontain et notre réseau d’affichage urbain. Pour nous, il s’agit d’abord de faire circuler l’information le plus rigoureusement et largement possible pour permettre à chacun de savoir. En sachant bien qu’un citoyen mieux informé est aussi un citoyen plus actif, plus responsable. C’est dans cet esprit que nous avons également lancé le service de notifications Citykomi, accessible facilement et de façon anonyme à tous les détenteurs d’un smartphone. Twitter est un réseau axé sur l’information réactive, la veille, à ce titre il va nous permettre de toucher toujours mieux les habitants de Montigny, qui seront eux-mêmes les acteurs de l’information par leurs retweets. Nous aurions pu nous lancer plus tôt, mais nous avons voulu consolider notre dispositif d’administration de ce compte pour qu’il soit performant et pertinent sur le long terme. Le service communication est en ordre de marche pour la mission.»

Qu’en est-il pour des comptes Facebook ou Instagram ?

Concernant Facebook ou les autres grands réseaux en croissance aujourd’hui comme Instagram ou, dans une moindre mesure Snapchat, nous avons privilégié la création de pages thématiques, pour la jeunesse par exemple, et la réflexion reste ouverte actuellement pour une page plus globale et institutionnelle. Il faut être en mesure de modérer, d’éclairer et parfois de dépassionner les échanges. C’est une gestion qui doit être très rigoureuse, et doit trouver sa place dans l’ensemble des moyens mis en œuvre pour notre communication globale.