Le son est le produit d’une vibration acoustique caractérisée par :

  • son intensité, de faible à fort, aussi appelée niveau sonore, exprimée en décibels ;
  • sa hauteur, également appelée fréquence, de grave à aiguë, mesurée en hertz ;
  • son timbre, aussi appelé couleur du son, qui permet de distinguer le son obtenu en jouant la même note sur deux instruments différents ;
  • sa durée.

Qu'est ce qu'un décibel ?

L’oreille humaine distingue des niveaux très faibles à très forts, du chuchotement jusqu’au survol d’un avion supersonique, dans une gamme de fréquence de 20 hertz (très grave) à 20 000 hertz (très aigu).

 

Une conversation normale atteint 60 décibels. Dans le monde du travail, le seuil d'alerte pour la santé est fixé à 85 décibels et le seuil de danger, à 90 décibels.

En discothèque, la musique est limitée à 105 décibels. Au-delà, elle peut provoquer la perte de l'ouïe. Quant au bruit d'un moteur d'avion, il atteint 130 décibels à quelques mètres !

Echelle du bruit (ADEME) à télécharger :  

L’intensité des sons est exprimée en décibels dans une échelle allant de 0 dB, seuil de l’audition humaine, à 120 dB, limite supérieure des bruits usuels de notre environnement.

Les décibels ne s’additionnent pas de façon arithmétique mais selon une progression logarithmique. Ainsi, lorsque deux sources sonores de même intensité s’ajoutent, le niveau ne double pas, il augmente de 3 décibels.

Pour plus de renseignement sur l’« Addition des décibels » (Bruitparif).