Changer pour un autre mieux adapté à vos besoins : plus petit, moins cher.

Illustration LOGEMENT TROP GRANDDepuis quelques temps, le logement social n’est plus seulement une étape possible avant d’accéder au parc privé mais bien celle de l’installation. C’est pourquoi, la ville de Montigny le Bretonneux est aujourd’hui confrontée à une faible rotation sur son parc. Faute de mobilité des locataires, il devient alors de plus en plus difficile d’avoir accès rapidement à un logement social.

Aujourd’hui, un nombre conséquent de logements sont en sous-occupation. Concrètement, cela signifie que, par exemple, des grands logements tels que des T4/T5 restent loués par des personnes seules ou des couples sans enfant. On observe qu’il s’agit souvent de ménages vieillissants dont la situation familiale a évolué (décohabitation des enfants, divorce, veuvage…) mais qui, au vu de l’augmentation des loyers de logements plus petits ne voyaient pas l’intérêt d’en changer.

Aussi, pour remédier à cette situation et optimiser la gestion du parc, la municipalité et la Préfecture des Yvelines ont élaboré un dispositif, prenant la forme d’une convention proposée en concertation avec les bailleurs. La préfecture et la ville croiseront leurs contingents respectifs, afin que la personne soit relogée à Montigny dans le parc de logements de son bailleur.

Ce dispositif devrait permettre aux personnes locataires d’un logement trop grand d’intégrer un logement plus petit et ce à un prix indexé sur celui qu’ils payaient aux conditions initiales de leur entrée dans le parc du bailleur.
Tous les bailleurs implantés sur le territoire de Montigny ont signé cette convention.