Sous la révolution françaiseLa France connaît des crises économiques et financières grave dans les années 1780. En 1788, le plateau de Trappes subit en outre une tempête de grêle terrible qui détruit les récoltes. Louis XVI convoque les Etats Généraux, les cahiers de doléances sont ouverts aux habitants inscrits dans un registre d'imposition. Ils sont 16 sur 247 habitants à Montigny, qui s'expriment en avril 1789 sous la plume de leur curé Joseph-Nicolas Dechampeaux, également député du clergé des Etats-Généraux pour le bailliage de Montfort. Outre les impôts et les corvées, leurs revendications concernent les servitudes attachées aux chasses royales, qui dépendent de la capitainerie de Saint-Germain-en-Laye.  Leurs doléances seront prises en compte lorsque l'Assemblée Constituante votera dans le cadre de l'abolition des privilèges, le 11 août 1789, la fin des capitaineries.