Montigny, la ville qui vous va bien

Entrée de la Ville

Ville moteur de la Communauté d’Agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines, au sein de laquelle la population est la plus importante avec 34 135 habitants (source Journal Officiel au 1er janvier 2014), Montigny-le-Bretonneux a vécu en une trentaine d’années une urbanisation intense qui a modifié sensiblement son environnement. Les prairies ont fait place aux résidences, alors que la population d’agriculteurs et de cheminots de l’ancienne gare de triage de Trappes, qui vivait dans le petit village francilien jusqu’aux années 1970, a laissé place à une population de cadres et d’employés. 

Malgré la construction à marche forcée de tous ses quartiers, fruit de la politique urbaine des villes nouvelles initiée par le Général de Gaulle, Montigny-le-Bretonneux a su maintenir un équilibre harmonieux entre espaces de verdure et convivialité résidentielle, mais également entre habitat pavillonnaire et collectif. Son urbanisation aujourd’hui en voie d’achèvement, elle n’en garde pas moins le regard résolument tourné vers l’avenir, à l'image de l'ouverture sur son sol en septembre 2012 de l'université des Sciences de la santé, puis  de l'école d'ingénieurs ESTACA au Pas du Lac à la rentrée 2015.

Décidée à préserver son cadre de vie dans un esprit de développement durable, la ville est à l’œuvre sur plusieurs projets de développement ambitieux pour les années à venir : le vélodrome national au Pas du Lac a ouvert ses portes en début d’année 2014 et accueille régulièrement des compétitions internationales, mais aussi le siège social de la Fédération française de Cyclisme. Le siège flambant neuf de Mercedes France a pris place dans la zone d'activités du Pas du Lac en 2015, tandis que le projet de réhabilitation global des espaces publics autour de la gare s'est achevée en 2016 (gares, places LeTheule, Choiseul, avenue du Pas du Lac et Diagonale), et que d'importantes réhabilitations des immeubles de bureau se préparent pour l'horizon 2020

Ces projets sont inscrits en lettres capitales dans le Plan Local d’Urbanisme de l'intercommunalité (PLUI), dont les enjeux en termes de vitalité du territoire bénéficieront à tous. C’est encore dans ce cadre privilégié et dynamique que se sont implantés près de 2 300 entreprises, soit 30% de l’ensemble des établissements du territoire saint-quentinois, source d’emploi et d’offre commerciale. 

La ville propose également une gamme très large et variée de services publics et de lieux d’accueil dans tous les domaines de la vie quotidienne.  Préserver et améliorer le cadre de vie déjà apprécié par tous les Ignymontains est plus que jamais le mot d’ordre d’une municipalité au service d’un projet pour une ville d’équilibre, une ville qui vous va bien.

Elle s'étend du nord au sud sur 5 kilomètres et 3,5 kilomètres d'est en ouest. Elle jouxte les communes de Bois d'Arcy, Trappes, Magny-les-Hameaux, Voisins-le-Bretonneux et Guyancourt.

Jusqu'en 1983, sa superficie était de 686 hectares presque entièrement situés à l'est de la voie ferrée Rambouillet/Paris et de la Route Nationale 10. En 1984, après modification du périmètre de la Ville Nouvelle, son territoire s'est agrandi du parc d'activités de Bois d'Arcy jusqu'à la Route Nationale 12, atteignant ainsi 1 045 hectares. Sa superficie est d'aujourd'hui 1 067,22 hectares.

La Ville de Montigny-le-Bretonneux est située à 25 kilomètres au sud-ouest de Paris et à 5 kilomètres de Versailles, au cœur de la Ville Nouvelle de Saint-Quentin-en-Yvelines dont elle constitue aujourd'hui la plus importante commune avec environ 34000 habitants. 

aeriencentre_web

La ville est composée de huit quartiers :

  • Manet,
  • Pas du Lac
  • Plan de l'Eglise
  • Plan de Troux
  • Prés
  • Saint Quentin
  • Sourderie
  • Village

Montigny-le-Bretonneux fait partie de l'arrondissement de Versailles, du canton de Montigny (Montigny + Guyancourt), de la Communauté d'agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines qui comprend également les communes d'Elancourt, Guyancourt, Magny les Hameaux, Trappes, la Verrière et Voisins-le-Bretonneux, et depuis le début 2016 Plaisir, Maurepas, Les Clayes-sous-Bois, Villepreux et Coignières (12 communes, 220000 habitants).