D'un point de vue géologique

Le sol de Montigny présente les couches suivantes :

  • des terres végétales d'une épaisseur variable, avec par endroits un mélange d'argile, de sable et de calcaire à silex.
  • une couche de 12 m de sable blanc du grès de Fontainebleau contenant des traces de mica.
  • 40 mètres environ des mêmes sables aquifères
  • 40 mètres de marnes vertes à gypses
  • 20 mètres de calcaire silicieux
  • 10 mètres de sable et de grès de Beauchamps
  • 2 mètres de calcaire grossier
  • 20 mètres de sable et d'argile plastique et au delà, 20 mètres de craie à bélemnites.

Plus en profondeur se trouve une immense nappe phréatique.
Il est à noter la présence en surface de couches argileuses affleurantes et épaisses de plusieurs mètres qui ont permis la création de l'étang de St Quentin.

Le système hydrographique

Deux rigoles traversaient la commune, l'une au Nord et l'autre au Sud-Est. Celles-ci ont aujourd'hui disparue. De nombreuses mares, désormais comblées, s'étaient formées à partir de nappes d'eau recueillies par drainage des terrains.

Au Sud du Manet coule le ru de Gironde allant se jeter dans la Mérantaise. Il faut citer également le bassin de retenue de la Sourderie, situés sur les communes de Montigny le Bretonneux et Voisins le Bretonneux et les étangs du Manet, situés sur les communes de Montigny le Bretonneux, Trappes et Voisins le Bretonneux, destinés à recueillir les eaux pluviales et rendus nécessaires par l'imperméabilisation des sols résultant de la construction de la Ville Nouvelle.

Le climat

Le climat de Montigny le Bretonneux s'inscrit dans le domaine tempéré océanique.

  • Amplitude thermique assez faible : 15° C en moyenne
  • Précipitations annuelles : 613 mm en moyenne (entre 610 et 615 mm)

Les précipitations sont assez bien réparties avec un maximum au mois d'Août. Il n'existe pas en année moyenne de période de sécheresse. Cependant, la direction des vents, associée à la topographie générale de la Commune, peut donner une perception négative du climat.

Pendant 10 mois de l'année, les vents dominants sont orientés à l'Ouest et au Sud Ouest. Ce sont également les vents les plus violents (10% sont supérieurs à 10 m/s). En conséquence, tous les aménagements à caractére végétal ainsi que l'orientation des habitations, devront tenir compte de ces directions dominantes.

La couverture végétale

Sur le plateau la végétation naturelle est très pauvre (genêts, aulnes, saules...). Le bois de Trappes et son prolongement le long de la Mérantaise (Forêt de Trappes-Mérantaise) constitue un milieu riche et vivant (20 espèces d'arbres, 70 espèces d'oiseaux). Six bois constituent un massif de 450 hectares environ, s'étendant sur plusieurs communes dont Montigny le Bretonneux, Voisins le Bretonneux et Magny les Hameaux. Le boisement est un taillis sous futaie (chênes, charmes, châtaigniers, bouleaux, peuplé d'une faune abondante (sangliers, chevreuils, cerfs, renards...). Enfin de nombreux mails et espaces verts ont été réalisés au sein de l'urbanisation nouvelle.