Les premiers engagements du mandat municipal sont respectés

Respect du cadre de vie, services supplémentaires, développement durable sont les axes priorisés dans le budget 2009 de la ville, voté le 15 décembre.

“Ce budget a été bâti sur deux objectifs principaux : poursuivre l’ensemble des services rendus par la ville avec le même niveau de qualité, mais aussi mettre en place des services supplémentaires axés principalement sur l’aménagement durable du cadre de vie des Ignymontains, en respectant ainsi les engagements qui sont les nôtres sur la base du programme municipal”. Ayant fixé les enjeux majeurs de l’exercice 2009, Armelle Aubriet, adjoint aux Finances, a pu se lancer dans son numéro de soliste appuyé par force graphiques, analyses chiffrées et vocabulaire à l’unisson, face à ses collègues du conseil municipal le 15 décembre dernier.

Des dépenses de fonctionnement similaires à 2008

En masse globale, les dépenses réelles de fonctionnement sont prévues légèrement à la baisse, à 46,7 M€. Un infléchissement opéré grâce aux efforts de gestion demandés aux services de la ville, grâce aussi à une consommation des fluides constatée à la baisse (- 86000€). En parallèle, les frais de personnel sont mécaniquement à la hausse de 3%, du fait du caractère statutaire des carrières au sein de l’administration territoriale. Les efforts de gestion permettent de financer les créations des nouveaux services inscrits pour cette année (voir ci-dessous).

DF 2009

Des recettes de fonctionnement projetées avec prudence

Les recettes sur lesquelles peut compter la ville, inscrites à 47M€,  proviennent en premier lieu de la fiscalité locale (19 M€), de la dotation de l’Etat (DGF) pour 8,4 M€, des recettes tarifaires des services municipaux (6 M€), de la dotation de l’intercommunalité (5,4 M€), des droits de mutation pour 1,6 M€ et d’une subvention de la CAF pour 2 M€. “Par prudence, nous ne prévoyons aucune augmentation de la DGF par rapport à 2008. De même, aucune augmentation de tarif n’est à l’ordre du jour avant la rentrée prochaine”, a précisé Armelle Aubriet. Les taux d’imposition progressent de +1,5%.

RF 2009

+ 1,5% des taux de fiscalité : inférieurs à l’inflation

Certaines prévisions de recette opérées pour 2009 ont été réalisées volontairement avec prudence, comme par exemple la DGF de l’Etat, la dotation de la CA, de la CAF, ainsi que les droits de mutation. De même, aucune recette exceptionnelle n’a été inscrite. L’effort de gestion demandés aux services municipaux permet néanmoins de limiter la hausse des taux d’imposition (taxe d’habitation, taxe du foncier bâti, taxe du foncier non bâti) à + 1,5%. Un niveau inférieur à celui de l’inflation constatée au cours de l’année écoulée. Un taux qui correspond en moyenne à une augmentation annuelle de 5,5€ par famille, uniquement pour la taxe d’habitation.

Les engagements de fonctionnement

  • La création d’un lieu de restauration à l’attention des seniors en situation d’isolement,
  • Le développement du portail des familles depuis le site internet de la ville pour  développer les services d’inscription directement en ligne,
  • La mise en place en mairie de nouveaux guichets de délivrance des passeports sécurisés,
  • Une étude sur l’informatisation des écoles passant par la création d’un site pilote.

En investissement : 5,3 M€ de dépenses réelles

Le montant de l’investissement reste du même ordre que les années précédentes. Il concerne évidemment l’entretien du patrimoine et des voiries de la ville, mais aussi plusieurs projets prévus dans le programme municipal (notre encadré ci-dessous).

DI 2009

Les engagements d’investissement

  • La réhabilitation globale de la crèche collective les Prés,
  • La réhabilitation du square Charles Péguy (ci-dessous),
  • Le réaménagement des écuries de la Ferme du Manet,
  • La poursuite du plan de circulation douce avec l’aménagement de pistes cyclables (voir le plan ci-dessous),
  • La création d’un lieu de restauration pour les seniors isolés.
  • La mise en place d’une charte de mobilier urbain

Pistes cyclables

Les nouvelles pistes cyclables

Après Paul Fort et Pasteur, le square Péguy va être totalement réaménagé aux Prés (ci-dessous). Des travaux vont aussi être réalisés sur le réseau de pistes cyclables.

Square Peguy

Square Charles Peguy

 

Une dette faible et saine

La politique de la ville est de ne pas emprunter pour couvrir ses investissements d’entretien. Les emprunts ont été contractés pour la construction ou la première restauration de bâtiments publics qui auraient dû être financés par le SAN : centre Coubertin, Ferme du Manet... et 50% du centre aquatique du Lac. La dette apparaît dans le budget à hauteur de 4.394.000€, qui englobent le capital restant dû du crédit long terme renouvelable (CLTR) pour  3.920.000€, son annuité de remboursement pour 397.000€ et l’annuité d’un emprunt à taux fixe pour 77000€. La capacité de dépense réelle d’investissement est supérieure au capital restant du CLTR. La trésorerie permet de le rembourser tout au long de l’année. Ainsi, sur cet emprunt CLTR, seuls 7000€ de frais financiers sont remboursés annuellement.

Ce budget a été adopté à la majorité du conseil municipal, les sept conseillers de l’opposition choisissant de voter contre.