Groupe “Montigny Ensemble”

Montigny en grand prix

En cette fin du mois d’avril, Montigny a eu l’honneur de se voir remettre une deuxième fleur au concours des villes et villages fleuris qui vient récompenser les gros efforts faits en matière d’embellissement de la commune, mais aussi tous ceux accomplis pour notre patrimoine arboré. Elle s’ajoute à la deuxième Libellule obtenue dans le cadre d’un concours national «Capitale française de la biodiversité», qui reconnaît ainsi les différentes actions menées par la ville sur cette thématique. On peut y ajouter la reconnaissance accordée par la Ligue de protection des oiseaux, qui nous désigne comme la première ville de France en termes d’espaces classés «Refuges LPO» en milieu urbain.

Récemment encore, dans un autre domaine, nous avons obtenu un troisième laurier au titre du label «Ville active et sportive». Celui-ci récompense l’engagement de la Ville en faveur du sport. Seules 54 communes à l’échelle du pays ont obtenu ces trois lauriers. Ce prix est partagé par la ville et par tous les bénévoles de nos différentes associations.

Nous sommes heureux de ces prix même si, bien entendu, il ne s’agit pas d’une fin en soi. Mais lorsque des organismes nationaux viennent souligner que les politiques publiques que nous menons sont bonnes et les distinguent, en nous signifiant la qualité du travail accompli, c’est à la fois une récompense pour tous les personnels de la Ville qui s’investissent au quotidien et c’est, bien sûr, une fierté pour vos élus.
C’est d’autant plus une fierté pour l’équipe Montigny Ensemble, que tout cela s’est effectué dans un cadre financier plus complexe mais aussi, pour ce qui touche à l’environnement, avec de nouvelles règles, comme le «zéro phyto», plus contraignantes. Le défi a consisté à exploiter ces nouvelles données et à repenser notre manière de gérer nos espaces verts, si nombreux sur la commune. Quelques années plus tard, ces différents prix montrent que le virage pris par la Ville a été le bon et que le résultat est positif.

Nous pourrions poursuivre cette liste des prix et labels obtenus par la ville, comme l’un qui nous tient particulièrement à cœur, celui de l’UNICEF «Ville amie des enfants» mais, encore une fois, plus qu’un satisfecit, tout cela nous conforte dans l’idée que les politiques menées sont les bonnes et surtout, nous pousse à faire encore mieux dans les prochaines années pour que Montigny reste cette ville où il fait bon vivre.
Les élus du groupe «Montigny Ensemble»

Groupe “Montigny à venir”

Montigny à venir




Malgré nos relances, la tribune du groupe "Montigny à venir" ne nous est pas parvenue.





Pour aller plus loin :
montignyavenir78.blogspot.fr

Pour nous contacter : montignyavenir78@gmail.com

Pour la liste « Montigny à venir » :
Vivien Gasq, Gilbert Brokmann et Christian Rozé

Catherine Sacchi, élu indépendante

Aux urnes citoyens !


NOTRE DAME DE PARIS, témoignage œcuménique de notre Histoire, chef d’œuvre des Compagnons du Devoir, constructeurs de nos cathédrales. Comment oser réduire ce travail séculaire à 5 ans alors qu’il nous faudra être patients des décennies ? Cette reconstruction ne doit pas être bâclée mais au contraire être le symbole de la communion de tout ce que la France a de plus beau dans son savoir-faire. Charpentiers, couvreurs, tailleurs de pierres, tous rêvent de participer à ce chantier. Ils sont l’excellence française que le monde entier nous envie. Ils méritent le respect, le temps ne compte pas car ils travaillent pour l’éternité.

Dans la vie comme en politique, nous avons tous droit à l’erreur, l’important étant d’apprendre. Pour les Européennes, nous ne pourrons pas dire que nous ne savions pas ! Après s’être égarés, les français se doivent de revenir à leurs valeurs sûres, ceux qui savent gérer, prendre en compte l’humain et l’environnement. C’est l’occasion de s’exprimer démocratiquement, de sanctionner ceux qui pratiquent l’entre soi et s’évertuent à tout déconstruire au profit d’une minorité. S’abstenir serait faire le jeu de ceux qui nous ont vendu du rêve sans jamais mettre la main au portefeuille, ni répondre aux attentes d’une majorité de français. Il n’y a rien de pire que des espoirs déçus ou trahis.12 millions pour un débat version Canada Dry du débat public, interminable opération de com. Pour Montigny, voulons-nous être considérés comme l’est notre pays aujourd’hui ? Des arrivistes, opportunistes de la politique, sont déjà en piste sous l’étiquette présidentielle. D’autres, tels des coucous, renient leurs valeurs les plus fondamentales pour une place à tout prix, n’hésitant pas à se présenter en parangons de vertu en Conseil Municipal. Les Ignymontains ne seront pas dupes ! Mais avant, nous nous devons de voter pour l’Europe, le Président et sa COUR DES MIRACLES n’en ont pas le monopole. Montigny, ses édiles et sa population y œuvrent depuis 30 ans avec l’AMI, comme bien d’autres en France. Espérons que nous, Ignymontains, nous déplacerons en masse pour voter pour ce et ceux qui nous semblent justes.

Catherine Sacchi
Conseillère municipale d’opposition

Issam El Bakkali, élu indépendant OPPOSITION

Le dernier des mohicans (RPR)


En un beau samedi matin de l’an 2005, l’avenue du Pas-du-Lac devint l’avenue Nicolas-About.
Le tout récent maire d’alors, Michel Laugier, rendit hommage à son illustre prédécesseur en sa présence.
Nicolas About fut évidemment convié à prendre la parole, en l’enceinte du Conseil municipal.

Devait-il accepter sa canonisation républicaine ? Il cita l’Ecclésiaste : « vanité des vanités, tout est vanité ».
Une majorité alternative débaptiserait-elle l’avenue à l’avenir ? Qu’elle la rebaptisât alors « avenue de la Fraternité ».
Une indéniable hauteur de vue a toujours guidé Nicolas About et son plus fidèle disciple, Michel Laugier.
Mais le départ de ce dernier pour le Sénat, en octobre 2017, a mis fin à l’exaltation ignymontaine de la Fraternité.

Monsieur Ourgaud a liquidé quarante ans de « parti de l’Amitié » pour lui substituer la « Croisade contre les incivilités ».
Et il peut compter sur le soutien discret mais solide du groupe dit « d’opposition de Gauche » au Conseil municipal.
En témoignent leurs votes, leurs diatribes et, dernièrement, leur probable mise « en marche » vers le parti présidentiel.
Désormais, au Conseil municipal, Droite, «Gôche» et Centre voient en moi leur unique adversaire, leur ennemi commun.

Je suis donc devenu, au sein du Conseil municipal, le dernier des opposants, hélas !

Salutations citoyennes et fraternelles.

République Par Raison (RPR)



i.elbakkali@montigny78.fr                 @IEB78180 sur twitter