Groupe “Montigny Ensemble”

MONTIGNY, UNE VILLE QUI BOUGE AU DIAPASON DE SES HABITANTS

Etre élu, c’est faire et défaire ; C’est savoir s’adapter aux besoins en perpétuelle évolution de sa population et répondre aux règles édictées par le gouvernement et qui, là aussi, changent constamment.

La réforme des rythmes scolaires en est une illustration : Souhaitée par le précédent gouvernement, nous avions fait en sorte de la mettre en place dans les meilleures conditions, en concertation avec les enseignants, les parents, les équipes d’animations. Pourtant nous n’y étions pas favorables car elle nous semblait coûteuse, génératrice de fatigue pour les enfants et productrice d’une nouvelle inégalité entre les villes qui « avaient les moyens » et les autres. Nous avions fait le choix également de ne pas faire porter aux parents le coût important de cette réforme et donc la gratuité avait été retenue par vos élus pour permettre à tous les enfants de la ville d’en profiter.

Pour autant nos réserves initiales se sont révélées fondées et trois ans plus tard, le nouveau gouvernement propose aux collectivités de revenir à la semaine des quatre jours. Nous avons demandé à chaque conseil d’école de procéder à un vote et les enseignants et représentants des parents d’élèves de tous les établissements sauf un, ont voté pour ce retour aux quatre jours.

Pour autant nos réserves initiales se sont révélées fondées et trois ans plus tard, le nouveau gouvernement propose aux collectivités de revenir à la semaine des quatre jours. Nous avons demandé à chaque conseil d’école de procéder à un vote et les enseignants et représentants des parents d’élèves de tous les établissements sauf un, ont voté pour ce retour aux quatre jours.

Si le gouvernement précédent avait pris soin de concerter davantage les élus, les représentants des parents et les enseignants, il ne se serait peut-être pas engagé dans ce dispositif lourd, coûteux et inefficace.

Mais encore une fois être élu c’est faire, défaire et refaire aussi. Soyez attentifs, dans les prochains mois de nombreux projets verront le jour sur l’ensemble de la ville, un pôle culturel, de nouveaux équipements sportifs, une maison de la petite enfance, de nouveaux logements et bien d’autres choses encore.

Mais paradoxalement, face à ce développement important, nous nous battrons pour conserver cet esprit « village » qui nous est si cher. Nous continuerons de soutenir notre vie associative, notre démocratie locale parce que nous restons convaincus que toute décision politique doit placer l’humain au centre des préoccupations et qu’il faut donc tout faire pour renforcer le lien social. C’est à cette condition que Montigny restera la ville qui nous va si bien.

 

Les élus du groupe «Montigny Ensemble»

 

 

Groupe “Montigny à venir”

DÉFI POLITIQUE ET CITOYEN

A l’aube d’un nouveau quinquennat législatif, le tsunami Macron a tout balayé sur son passage. Au plan national, nous avons évité le pire début mai. Localement, les électeurs de notre circonscription ont rejeté le candidat Bellamy, proche de la Manif pour tous, ou de Philippe de Villiers et Marion Maréchal-Le Pen avec lesquels il s’affichait en décembre. C’était très net à Montigny, En marche recueillant 63 % des voix (56 % pour le PS en 2012).

Nous avions coutume d’entendre « Montigny est une ville centriste », pour exprimer à la fois que les électeurs étaient modérés et que la majorité municipale était issue du centre droit. Mais après avoir longtemps oscillé, le maire a choisi son camp, apportant sa signature au candidat Fillon puis soutenant le candidat Bellamy, cofondateur de Sens Commun.

Que faut-il attendre de cette situation politique ? Certes, ce renouvellement constitue une chance inédite de féminiser et rajeunir l’assemblée nationale. Oui, nous souhaitons le meilleur pour notre pays, et cette nouvelle majorité doit réussir. Mais il va falloir lever bien des doutes, sur les libertés publiques ou la protection des salariés. Les classes moyennes seront favorisées mais qu’en sera-t-il des oubliés de la République ?

Nous comptons sur le député Baichère, élu municipal de la gauche à Versailles, pour rester fidèle à ses idées et se faire le porte-parole de valeurs humanistes, sociales et écologistes. Il faut soigner les profondes fractures de la société française, continuer de réconcilier les populations et nous occuper sérieusement de la planète.

Nous comptons aussi sur lui pour faire vivre le formidable élan citoyen qui l’a porté vers le Palais-Bourbon après avoir porté le Président vers l’Elysée. A Montigny aussi, une dynamique de renouvellement politique est nécessaire pour porter un projet municipal innovant et ambitieux. Nous aurons besoin d’un député ancré dans la réalité, présent sur toutes les villes de la circonscription, et au coeur de l’animation citoyenne de la commune.

En attendant, nous vous souhaitons un bel été, riche de rencontres, d’échanges et de débats.

 

Les élus de « Montigny à venir » : Vivien Gasq, Jean-Luc Manceau, Issam El Bakkali et Gilbert Brokmann

Pour nous contacter : montignyavenir78@gmail.com

Groupe “Montigny Bleu Marine”

LES DERNIÈRES ÉLECTIONS

Marine Le Pen et l’équipe MBM remercient les électeurs ignymontains qui ont voté pour elle et pour son candidat Thierry Perez aux dernières élections présidentielles et législatives.
Les Présidentielles ont montré une bonne progression du vote patriotique par rapport aux élections des années précédentes, même si l’on peut regretter que le résultat final se soit trouvé en retrait des espérances…
La question de l’Euro semble en avoir été la cause, bien que Marine ait annoncé que celle-ci aurait été soumise à référendum… Le problème de l’Euro se reposera de toute façon de manière plus cruciale à l’avenir, car le problème du train qui a des wagons qui roulent à des vitesses différentes, ne pourra évidemment pas continuer son chemin indéfiniment sans rupture dans les attelages…Les vitesses différentes des pays étant bien sûr : - les productions (PNB par habitant), les régimes fiscaux, les systèmes sociaux, les rentrées financières et les dépenses des États… L’exemple de la Grèce est à cet égard très révélateur…
Les législatives, qui ont connu un taux d’abstention inégalé, ont aussi montré un net recul du vote patriotique…, en cela influencé par le résultat précédent, mais qui est cependant équivalent à celui des autres grands partis…
Il est dommage que les électeurs qui nous avaient accordé leur faveur précédemment, ne l’aient pas renouvelée. En effet, les dotations de l’État sont comptabilisées à ce moment-là et le Front National, qui n’a obtenu aucun prêt bancaire, dépend énormément de ces rentrées d’argent pour pouvoir avoir une chance de chance de concourir à égalité avec les autres partis…
Le Front National espère cependant pour la France que l’ampleur du renouvellement de la classe politique française permettra au pays de s’attaquer à nos défauts, … et parmi lesquels celui de notre engagement dans une mondialisation calamiteuse au détriment des couches moyennes et modestes françaises qui sont menacées par le chômage et la dégradation de leur environnement. Un jour ou l’autre cette évidence s’imposera à leurs yeux et ils se donneront alors les représentants pour y faire face.

 

L’équipe de Montigny Bleu Marine

montignybleumarine@orange.fr

 

 

Catherine Sacchi, élue indépendante

DIDIER BAICHÈRE, VOTRE NOUVEAU DÉPUTÉ

Tout d’abord, je souhaite remercier les 6699 ignymontains qui dimanche 18 juin ont fait confiance à notre candidat de La République En Marche, Didier Baichère. Cela traduit un vrai désir de changement dans notre paysage politique. Je n’occulte pas cependant les 51% d’abstentionnistes qui obligent tous les élus à se remettre en question.

Didier Baichère sera le député de tous les habitants de notre circonscription. C’est un homme en qui j’ai confiance, je l’apprécie pour son écoute et son humanisme. Il est fidèle aux valeurs républicaines et progressistes que j’ai toujours défendues, telles que la laïcité, la tolérance, l’égalité homme/femme… Il est à l’origine d’une structure associative pour favoriser dans les entreprises l’insertion des personnes en situation de handicap et en particulier les jeunes. C’est un homme qui connaît très bien notre territoire qu’il habite et où il travaille depuis de nombreuses années. Il saura porter à l’Assemblée Nationale la voix des Ignymontains, nos attentes et nos besoins, mais aussi nos rêves olympiques pour 2024. Dès septembre, vous pourrez aller à sa rencontre lors de « Café/ échanges » mensuels, dans les quartiers de Montigny.

En politique, il y a des soirs de victoire et des soirs plus amers. Cela n’enlève en rien au respect que l’on doit à son adversaire. Aujourd’hui, les Français ont dépassé tous les clivages politiques. A l’image du nouveau gouvernement d’Emmanuel Macron, nous aussi au niveau local nous pouvons nous appuyer sur notre nouveau député pour travailler ensemble, dans l’intérêt général de tous les habitants de la circonscription. Didier Baichère et tous les élus locaux de La REM se positionnent dans cette politique d’ouverture. Espérons que le 24 septembre prochain, nos grands électeurs désigneront notre nouveau sénateur ou nouvelle sénatrice, à son image.

 

Catherine Sacchi

Pour nous contacter : montigny.enmarche@gmail.com