Groupe “Montigny Ensemble”

MONTIGNY EN FORME OLYMPIQUE

Montigny fait partie du club fermé des 63 collectivités hôtes pour les Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024 (JOP 2024).C’est une fierté mais aussi une responsabilité.

Notre ambition s’inscrit dans celle de Paris 2024: participer à une célébration spectaculaire et populaire, inclure davantage de sport dans la vie des Ignymontains pour réduire la sédentarité et, évidemment placer nos actions dans une démarche paritaire et inclusive en encourageant un modèle vertueux et durable. C’est donc une opportunité unique d’expérimenter, de valoriser notre patrimoine iconique, en encourageant par exemple le tourisme local. C’est aussi l’occasion de créer une culture commune autour des valeurs de l’olympisme et un réseau de volontaires pour organiser cette grande fête. Et pour vibrer ensemble autour des Jeux, relever les nombreux défis qui s’offrent à nous, il faudra compter sur l’engagement de tous les acteurs du territoire, qu’ils soient publics ou privés : collectivités, écoles tous âges confondus, associations, entreprises, commerçants, villes jumelées, citoyens.

Le compte à rebours est donc lancé et l’heure est à l’organisation pour finaliser notre feuille de route olympique.

Notre première étape a démarré avec la mobilisation des associations pour co-construire le programme d’animation sur 3 ans. Déjà, les premières idées sont là, avec une diversité notable d’actions. D’ici la fin de l’année, un temps de restitution et d’échanges sera programmé.

La prochaine étape concernera le recensement des volontaires pour soumettre des candidatures aux organisateurs des épreuves olympiques dans une logique paritaire. En tant que collectivité, nous pouvons profiter aujourd’hui d’une phase d’appel à candidatures en amont de l’ouverture au grand public. Alors valorisons nos talents, nos bénévoles actifs ! C’est une chance de proposer notamment à des jeunes en insertion de participer à cette aventure qu’ils pourront faire valoir dans leur CV ! C’est une chance pour nos partenaires acteurs associatifs de vivre leurs passions à l’intérieur au coeur même des épreuves.

Grâce aux JOP 2024, les écoles bénéficient d’un terrain de jeu unique pour encourager la pratique sportive notamment. L’enjeu du « Savoir rouler à vélo » prend donc toute sa dimension.

Enfin, la Ville s’engage avec l’Agglomération pour que nous puissions être sélectionnés en qualité de « Ville étape » des relais de la flamme olympique, symbole puissant associé à une fête populaire qui rassemble autour de valeurs universellement partagées. L’échauffement s’achève, les entraînements démarrent, pour faire de Montigny une ville olympique si fière de le devenir, si fière de l’être déjà.

Le groupe Montigny Ensemble

Groupe AIMES

DES PROPOSITIONS INNOVANTES POUR UNE DÉMOCRATIE PLUS PARTICIPATIVE

En 2020, la liste AIMES Montigny s’est constituée pour les élections municipales en rassemblant, en dehors des partis politiques, des citoyens de différents horizons, engagés ou non en politique, autour de 3 valeurs : écologie, solidarité et démocratie participative.

L’ambition de réinvestir les citoyens dans la démocratie s’étend aujourd’hui à l’échelle nationale. La Primaire Populaire est une initiative citoyenne indépendante des partis politiques, qui propose à tous les citoyens de faire émerger une candidature de rassemblement autour d’un socle commun de 10 propositions pour une république écologique, sociale et démocratique. Elles s’inspirent d’échanges approfondis avec des organisations de la société civile, collectifs, associations et des partis politiques. Il s’agit d’une part, de faire face à la dispersion des candidats à l’élection présidentielle de 2022, et d’autre part, de faire face au niveau d’abstention très élevé constaté lors des derniers scrutins.

Le choix sera fait, parmi les 10 candidats (5 femmes et 5 hommes) ayant reçu le plus de parrainages, à l’aide d’un système de vote particulier : le jugement majoritaire. Chaque électeur vote en donnant son opinion sur tous les candidats, à partir d’une échelle commune de mentions allant de “excellent” à “à rejeter”. Vous trouverez des explications sur le site de l’association “Mieux Voter” : mieuxvoter.fr.

Plus de 120 000 citoyens sont déjà inscrits sur primairepopulaire.fr à la fin septembre, cela fonctionne !

Cette méthode, combinée à d’autres, pourrait être déployée à l’échelle locale pour une prise de décision collective. Par exemple, nous aurons bientôt à choisir la destination des budgets participatifs des conseils de quartiers. Le jugement majoritaire pourrait y être expérimenté.

Autre piste, au sein de AIMES, nous utilisons la prise de décision par consentement : chacun exprime ses objections jusqu’à ce qu’elles soient toutes levées par l’échange d’arguments ou par la modification de la décision. Cette manière de procéder nous apprend à nous exprimer clairement, de manière apaisée et à entendre la parole des autres.

À quand des méthodes innovantes de démocratie participative à Montigny ?

Vivien GASQ, Caroline SCAO, François ANDRÉ, Sonia TESSÉ et Guillaume BEURIOT

AIMES – Alternative IgnyMontaine Écologique et Solidaire – aimes78.fr

 

Groupe Montigny Solidarité

QUE LE «PASS» TRÉPASSE !

A Montigny le Bretonneux, comme ailleurs, la rentrée se fait avec le forum des associations. Cette année n’a pas dérogé à la tradition. On aurait pu dire : « comme d’habitude », sauf que...

Sauf que cette année, il y a eu le « pass sanitaire » qui est venu troubler le jeu. Nombre de nos concitoyens n’ont pas pu ou pas voulu le présenter et ont été empêchés de forum, les privant ainsi de ce lien social dont est faite toute vie commune. Respecter les distances sociales comme disait l’autre. On pensait que c’était une erreur de langage pour parler de distances physiques, en fait il s’agit d’une politique.

Quelle est l’utilité de ce laissez-passer ? On comprend que le vaccin apporte une protection contre la maladie (laissons de côté les polémiques sur son efficacité), on peut admettre que la vaccination soit requise pour certaines activités (laissons aussi les polémiques sur l’obligation), mais le « pass » n’est qu’un document administratif qui n’apporte aucune protection.

Quel est le danger du « pass » ? Les informations contenues dans le célèbre QR code sont peu nombreuses mais de caractère personnel. Nom, prénom, date de naissance, date de vaccination et quelques autres. Ces informations ne sont pas en clair, mais un petit programme, disponible sur Internet, permet de les décoder, les rendant accessibles au mépris de la vie privée.

On nous dit que ces informations ne sont pas sauvegardées. Dont acte. Nous voulons bien le croire. Qu’est-ce qui nous garantit que personne n’ouvrira un jour cette possibilité ?

Paranoïa diront certains pour éluder la question. Mais si l’on rapproche ce qui est rendu possible par ce « pass », des trois décrets pris au mois de décembre 2020 (cf. notre tribune d’avril dernier), on voit se mettre en place, par petits bouts, en catimini, tous les instruments nécessaires à « Big Brother ». Si ce n’est pas le but, pourquoi le mettre en place ?

Mais dès à présent, ce « pass » est source de discriminations d’accès à certains services, y compris à l’hôpital (hors urgences), voire à l’exercice de sa profession. Comble de cynisme, cela touche aussi les personnels de santé... en pleine épidémie.

Le gouvernement s’évertue à harceler les citoyens par des contrôles qui n’apportent rien, à dresser une partie de la population contre une autre en l’accusant de négligence et à désorganiser les services publics.

Il aurait été plus astucieux de lever les brevets sur les vaccins, d’utiliser la pédagogie plutôt que la contrainte et d’embaucher des soignants plutôt que des contrôleurs de « pass ».

Montigny Solidarité

contact@montigny-solidarite.fr ou p.dejean@montigny78.fr