La Ferme du Manet est un ancien manoir seigneurial dont l'origine pourrait remonter au XIIIe siècle.

Au milieu du XVIIe siècle, le manoir est vendu à l'abbaye de Port-Royal.

Sous son égide, le manoir se transforme en une ferme, qui couvre plus de 170 hectares.

Au cours de la Révolution française, la ferme est vendue comme Bien National (en 1790) et est acquise par Georges Verdier, un brasseur versaillais.

En 1808, la ferme est rachetée par Henri Marin Notta. Son fils, Vincent Notta, fera construire ensuite le château de la Couldre qui sera achevé en 1863.

Dès lors, la ferme sera exploitée par des familles locales (Gilbert, Renard...) qui mèneront progressivement l'établissement vers l'industrialisation.

En 1970, l'État rachète le terrain pour mettre en place la ville nouvelle.

L'exploitation cesse en 1976. La ferme est laissée à l'abandon pendant 14 ans.

La commune de Montigny-le-Bretonneux rachète le bien et entreprend de très importants travaux de rénovation jusqu'en 1991.

La Ferme du Manet héberge un poney club, accueille des spectacles, des séminaires et des expositions.

Elle loue également des salles aux familles ignymontaines.

Etymologie de ‘‘manet''

Étymologiquement ‘‘manet'' viendrait de ‘‘manoir'' ou de l'ancien français ‘‘maino'' diminutif de ‘‘vieux'' et évoquerait alors l'ancien village.