Un chantier de 3 ans à la gare pour améliorer son accessibilité

LA GARE OFFRIRA UN NOUVEAU VISAGE EN 2023. CE CHANTIER DE GRAND AMPLEUR A DÉMARRÉ DEPUIS LE MOIS DERNIER. C’EST PARTI POUR 3 ANS DE NOUVEAUX AMÉNAGEMENTS À LA GARE, POUR UNE MEILLEURE ACCESSIBILITÉ ET UNE MEILLEURE ORIENTATION DES VOYAGEURS.

C’est un chantier au long cours que s’apprête à entamer le groupe SNCF à la gare de Saint-Quentin-Montigny, qui débutera concrètement sur le site par la pose d’une imposante base-vie sur une emprise restant à définir, avoisinant la gare routière des Prés. Le site, de loin le plus fré-quenté de la ville chaque jour (qu’on estime à 25.000 passages matin et soir), accueillera plusieurs chantiers successifs jusqu’en 2023, et modifiera très sensiblement la circulation et le paysage de la gare. L’effort va être par-ticulièrement posé sur son accessibilité, avec une série de nouveaux équipements qui fera profondément évoluer l’usage que les voyageurs font de leur transit dans la gare.  Il s’agira de fait d’être à l’heure des JO Paris 2024, alors que plusieurs sites olympiques sont confirmés à Saint-Quentin, dont le Vé-lodrome national à Montigny. Mais l’objectif premier est de mieux satisfaire un nombre croissant d’usagers dans leur pratique d’un lieu où les grands chantiers précédents ont concernés plutôt les halls d’accueil ou les abords extérieurs de la gare. «La fréquenta-tion de la gare va drastiquement augmenter dans les années à venir. Il est ainsi primor-dial d’en faire une gare plus accueillante et fonctionnelle, et ce, pour tous les profils de voyageurs : salariés, étudiants, familles, per-sonnes à mobilité réduite, touristes», précise-t-on à la SNCF.


PORTIQUES ET TRAVELATORS


Le plus signifiant sur ces aspects d’accessi-bilité concerne de fait la création de deux rampes directement depuis la passerelle rouge, qui surplombe les voies et les quais, et la pose de nouveaux portiques d’accès installés progressivement par SNCF dans les grandes gares franciliennes, plus ergonomiques et mieux sécurisés (voir ci-dessous). Une fois la logistique du chantier installée, notamment plusieurs zones de stockage sur le périmètre SNCF, les travaux pourront véritablement dé-buter. Ils concerneront dans un premier temps l’allongement des quais (jusqu’au 1er trimestre 2021), afin de les adapter au passage d’un nouveau train au printemps 2021 pour la ligne N, le REGIO2N. Des travaux sur les quais, dans le passage souterrain et la rampe suivront, ainsi que la réfection intérieure de la passerelle rouge (jusqu’au 1er trimestre 2023). L’installation des deux travelators interviendra quant à elle sur six mois de la fin 2021 à la mi-2022.


LES IMPACTS DU CHANTIER


Un chantier de cette ampleur, même s’il se concentre sur l’espace des quais et leurs accès, ne sera pas sans conséquences pour le passage des voyageurs en gare, mais aussi les usagers de SQYbus. Plu-sieurs options seront tranchées très pro-chainement pour le positionnement de la base-vie, qui abritera pour les trois années les opérateurs et les ouvriers de ce grand chantier. Une première pourrait être posée temporairement sur le TCSP (transport en commun en site propre) de l’avenue des Prés, réservé aux bus, avant d’être définitivement installée dans le périmètre de la gare routière des Prés, côté Guyancourt. La pose de deux grues automotrices, qui signaleront le chantier en panoramique, est prévue d’octobre 2021 à mars 2022, en particulier pour le transport des deux trave-lators. Elles seront positionnées des deux côtés de l’emprise ferroviaire, côté avenue des Prés et côté avenue Paul Delouvrier. Sur ce dernier site, l’emprise nécessaire à la grue contraindra à déplacer à proximité la consigne à vélo sécurisée. La continuité du service sera donc assurée. 

 
À QUI APPARTIENT QUOI ?


Le site de la gare est partagé entre plusieurs propriétaires et gestionnaires. Son hall est, pour la partie d’accès aux quais proches des portiques et aux guichets,  propriété de SNCF, et l’agglomération de Saint-Quentin possède le secteur du hall où sont notam-ment positionnés les commerces. Cette dernière est en outre propriétaire de la passerelle rouge, qui surplombe et donne accès aux différents quais, propriétés de SNCF. Le budget prévu par SNCF pour la totalité de l’opération s’élève à 43 M€.

Le dernier cri pour les portiques d'accès

C’est une doléance de longe date de la part de la municipalité d’obtenir de SNCF des portiques de validation adaptés aux flux des voyageurs à la gare. Cette phase de travaux va permettre de faire droit à cette demande. Les portiques «mass transit» s’apprêtent à être posés à la Défense pour la ligne L. Ils permettent de fluidifier le pas-sage des voyageurs et de lutter contre la fraude. Le tourniquet sera remplacé par des portes pivotantes qui s’ouvriront auto-matiquement après la validation.

Deux travelators directement connectés à la passerelle rouge

C’est sans doute le projet le plus specta-culaire de ce grand chantier. Deux travelators vont être créés et connectés à la passerelle rouge, qui devra elle-même faire l’objet d’aménagements et d’une réha-bilitation intérieure. Les esquisses montrent une architecture atypique, plutôt visible dans les aéroports que dans des gares, qui abrite un tapis roulant incliné pour l’accès aux quais depuis la passerelle. Un sacré renfort pour les actuels escaliers roulants du souterrain.

Un coup de peinture pour la passerelle rouge

L’agglomération (propriétaire de la struc-ture) et SNCF ont convenu d’une maîtrise d’ouvrage déléguée pour redonner un coup de jeune à l’extérieur de la passerelle à l’occasion de ces grands travaux. Des tra-vaux qui doivent intervenir à la fin du plan-ning des interventions, et qui doit encore faire l’objet d’un accord entre les deux opérateurs.

Une vidéo pour comprendre les travaux à venir

Pour visualiser clai-rement en 3 minutes les différentes phases du chantier à venir jusqu’à leur livraison en 2023, une vidéo courte est en ligne sur le blog des lignes N et U. Le blog tiendra lieu de plateforme d’échanges entre voyageurs, riverains et équipe projet. Il tiendra également à jour l’actualité de ce chantier, notamment les évolutions de circulation induites pour les usagers. Une signalétique sera en outre posée sur le site pour vous orienter dans les conditions réelles du chantier. Les riverains de la gare ont été informés in-dividuellement dans leurs boîtes aux lettres de la mise en route prochaine des travaux sur site.