C’EST UNE BOUTIQUE DE CYCLE QUI SORT UN PEU DE L’ORDINAIRE QUI VIENT D’OUVRIR DEVANT LE TEMPLE NATIONAL DU CYCLISME SUR PISTE.

Entrer dans le magasin de Jean-Yves Verdier, ouvert depuis le 17 mars, c’est un peu pénétrer dans la caverne d’Ali Baba pour les passionnés du vélo. Un espace unique en son genre, déployé sur 300 m2 face à l’entrée du Vélodrome natio-nal au Pas du Lac, où ceux qui arpentent les routes ou les sous-bois le week-end, ou les convaincus du «  vélo-taf » risquent fort d’y trouver leurs habitudes. Un simple coup d’œil face à la devanture suffit à com-prendre qu’ici, c’est la passion qui com-mande. Les vélos qui s’offrent au regard sortent de l’ordinaire, dans leur look comme dans leurs performances. Jean-Yves Ver-dier va les dénicher aux quatre coins du monde, en fonction de ses coups de cœur, à l’image du Picolo, cette bicyclette en bois de cèdre venue du Québec, qu’il propose en exclusivité en France.

«  Mais attention, on affectionne particulièrement les vélos créés en France », nuance le commerçant en montrant sa gamme de vélos pliants et électriques qui font fureur actuellement. Sur un autre espace, les passionnés de la piste vont trouver, face à leur site d’adop-tion, toute la logistique pour titiller leurs records. Entre le matériel et les services de l’atelier pour peaufiner les machines, la Cyclerie présente clairement les atouts pour devenir la base arrière des pistards. Jean-Yves Verdier, qui a à son palmarès un titre de champion de France Masters (vétéran), est lui-même l’un d’entre eux.

« Ce projet, c’était mon rêve. Ouvrir une boutique de cycles devant le Vélodrome, pour proposer tout ce qui fait ma passion. Il y a tellement de choses à inventer pour faire vivre la pra-tique du vélo. » A l’été, Jean-Yves Verdier proposera ses vélos spéciaux à la location pour des balades à l’Île de loisirs voisine. Il peut aussi proposer des créneaux et des montures pour la piste du Vélodrome.

« Je serai ouvert le dimanche pour recevoir les clients à la location, pour découvrir mes vélos pendant une heure ou deux autour de l’étang. » Une autre idée, est de propo-ser des événements régulièrement autour de disciplines du vélo moins connues ou d’exposition de collections. Jean-Yves Ver-dier sait déjà que l’attend un événement incroyable dans trois ans, avec les JOP Paris 2024. En tant que passionné et en tant que commerçant. Et ce n’est sans doute pas sans lien avec l’enthousiasme qui le porte et qu’il diffuse à ses trois collaborateurs de la Cyclerie."