Valérie Pécresse démarre la navette autonome Navya

Le 31 mars, la présidente du Conseil Régional d’Île-de-France Valérie Pécresse a passé la matinée à Montigny, plus précisément au Pas du Lac. Tout d’abord pour inaugurer officiellement la navette autonome Navya, qui étrenne la toute nouvelle ligne 490, expérimentale ces deux prochaines années et créée par Île-de-France Mobilités, financer à 100%. « L’objectif de cette ligne n’est pas simplement d’expérimenter de nouvelles solutions technologiques pour les déplacements urbains de demain. Elle répond à toutes les exigences en termes de service aux usagers, sur le plan commercial, sur la fréquence et la ponctualité. Nous expérimentons avec Navya, opérée par notre partenaire Kéolis, une navette totalement autonome dans son fonctionnement, qui s’insère dans la circulation et franchit des carrefours, qui prend ses passagers aux arrêts. La ligne 490 a bien vocation à exister après ces deux années d’expérimentation, pour desservir les professionnels de la gare à la zone d’activité du Pas du Lac, au départ de la place Wicklow. » Accueillie par Jean-Michel Fourgous, président de l’agglomération de SQY, et le maire de Montigny Lorrain Merckaert. Valérie Pécresse n’a pas voulu quitter Montigny sans faire le détour par le Vélodrome national, reconfiguré en vaccinodrome le plus important de la région Île-de-France, qui peut enfin tourner à plein régime depuis que les vaccins arrivent en quantité. Elle s’est montrée impressionnée par la puissance du dispositif créé par l’agglomération de SQY (propriétaire du Vélodrome) et les 12 villes de Saint-Quentin, qui peut légitimement inspirer les concepteurs des grands vaccinodromes qui s’apprêtent à être déployés partout sur le territoire.