Le président du Sénat, accompagné de 3 sénateurs des Yvelines, parmi lesquels Michel Laugier, a plaidé pour l'action des territoires afin de lutter efficacement contre la pandémie. Au vaccinodrome de Saint-Quentin, il était dans le lieu idéal.

"Le Sénat exerce un rôle de contrôle des actions de l'Etat et c'est aussi l'assemblée des territoires. En venant aujourd'hui à Montigny, en compagnie de mes collègues sénateur et sénatrices Michel Laugier, Marta De Cidrac et Toine Bourrat, j'ai pu mesurer ce matin à quel point le vaccinodrome mis en place par SQY, les communes et les acteurs de la santé à Saint-Quentin est redoutable d'efficacité." Gérard Larcher, président du Sénat, n'a pas fait l'économie de sa faconde habituelle, à la rencontre de ceux qui agissent sur le terrain, et des usagers qui sont presque 2000 chaque jour à recevoir leur vaccin ici.

Entouré notamment de Jean-Michel Fourgous, président de SQY, Lorrain Merckaert, maire de Montigny et François Morton, maire de Guyancourt et vice-président de SQY en charge notamment de la santé, le deuxième personnage de l'Etat a beaucoup observé et a longtemps échangé avec les personnels de santé. 

Ils ont pu découvrir l’organisation bien huilée d'un des plus grands vaccinodromes de France, ouvert 7 jours sur 7 de 9h à 18h. Les différents personnels sont chaque jour 400 à se mobiliser, afin de réaliser près de 2000 injections quotidiennes.
Jacquie et Micheline sont deux retraités élancourtoisde 68 et 73 ans, qui viennent pour leur deuxième rendez-vous de vaccination. Jacquie avant d’obtenir son rendez-vous au vélodrome n’avait pu en réserver un qu’à Chartres. Une fois les rendez-vous pris, ils se sont réjouis du déroulé de la vaccination sur place, et espèrent qu’avec ce vaccin, ils pourront retrouver leurs petits-enfants afin de ne plus les voir seulement de « loin ». 
Les sénateurs ont pu s’entretenir avec le personnel, et ont applaudi leur engagement et leur mobilisation quotidiennne, qui « dans ces circonstances exceptionnelles sont des personnes exceptionnelles ». Le président du Sénat a rappelé le rôle essentiel des collectivités territoriales et du personnel des communes dans cette lutte contre le virus, puisque « les citoyens se raccrochent avant tout à leur commune » lorsqu’il s’agit de se faire vacciner. Le président du Sénat s’est également dit favorable à une réouverture progressive du territoire. « Nous ne pouvons pas tenir le pays sous cloche très longtemps ».
Après son président, le sénateur des Yvelines Michel Laugier, membre de la mission commune d’informations « Confinement et restrictions d’activités », s’est quant à lui prononcé pour « la réouverture des lieux de culture là où cela peut fonctionner, […] à l’image de ce qui se fait chez beaucoup de nos voisins européens […] Je pense qu’on peut retrouver le goût de la culture. Sans culture, un pays est mort ». La Ville se tient prête à cette échéance. D'ici querlques semaines, en fonction de la situaion épidémiologique, on peut espérer que l'opératiojn prévue alors d'animation des terrasses, envisagée pour juinn, deviendra une réalité souriante pour les commerçants comme pour leurs usagers.