Comptez les oiseaux les 28 et 29 mai

Comme depuis plusieurs années, la Ville vous propose à nouveau de participer au comptage des oiseaux présents à Montigny. Cette opération de science participative nationale aura lieu le week-end des 28 et 29 mai. Pas besoin d’être un expert pour participer, il suffit de patienter en silence dans son jardin ou dans un parc en attendant l’arrivée des oiseaux. Seule restriction, il ne faut comptabiliser que les oiseaux posés et non ceux qui survolent le site. Des fiches de reconnaissance et de comptage vous aideront lors de vos observations. Vous pourrez renseigner ces dernières et trouver des informations complémentaires sur le site suivant : https://www.oiseauxdesjardins.fr/index.php?m_id=1127&item=18

Vous trouverez également la liste des espèces recensées par la Ligue de Protection des Oiseaux sur nos refuges municipaux. L’observation des espèces en 2014, lors de l’inventaire initial, puis en 2018 a permis de contacter en tout 42 espèces différentes sur notre ville ( 39 espèces en 2014 et 34 en 2018 ). Trois espèces présentes à Montigny sont considérées comme patrimoniales car en déclin dans notre pays : le Martinet noir, le Roitelet huppé et le Verdier d’Europe. Peut-être aurez-vous la chance de voir l’une de ces 3 espèces lors de votre observation.

Outre le fait de découvrir les oiseaux de nos jardins et nos parcs, vous aurez l’occasion d’entendre leurs chants. D’ailleurs, cris ou chants ? En fonction de la situation, les oiseaux émettent différents sons pour alerter d’un danger, défendre leur territoire, maintenir le contact avec leurs congénères ou attirer une partenaire en période de reproduction. Les cris sont généralement courts et stridents. Ils servent à avertir d’un danger, appeler d’autres oiseaux ou défendre un territoire. Les chants sont plus longs et mélodieux. Le printemps est la saison durant laquelle il y a le plus de chants d’oiseaux. Il s’agit essentiellement des mâles qui souhaitent attirer les femelles. En dehors de la période de reproduction, le chant permet à certains oiseaux de délimiter leur territoire. De par les différents types de mélodies, il est possible de reconnaître un oiseau sans le voir, chaque espèce ayant son propre chant.

Alors, que ce soit pour les voir, les comptabiliser ou les écouter, n’hésitez pas : le week-end des 28 et 29 mai, sortez à la découverte des oiseaux et constatez si leur ramage se rapporte à leur plumage !