Maintien des taux pour la 9e année consécutive

Voté le 17 décembre dernier par le conseil municipal, le budget 2019 de la ville s’élève à 76,5 M€, sans augmentation des impôts locaux.

 

52.386.427 € en fonctionnement

24.138.695 € en investissement

Rigueur et investissement sur l’avenir sont les maîtres-mots caractérisant les choix budgétaires proposés par l’équipe municipale et adoptés le 17 décembre dernier dans le cadre du vote du budget primitif 2019 de la ville.

Constance dans la rigueur, un pied dans l’avenir

«Comme depuis le début de ce mandat 2014/2020 et malgré une baisse cumulée de 62 % de la dotation globale de fonctionnement de la part de l’Etat sur cette période (voir ci-contre), la fiscalité sera maintenue cette année, comme c’est le cas depuis 2011. Tout en maintenant une qualité de services aux Ignymontains, en adéquation avec leurs besoins,  les taux des 3 taxes locales (taxe d’habitation, taxe sur le foncier bâti et taxe sur le foncier non bâti) resteront donc inchangés», souligne Armelle Aubriet, adjointe au maire déléguée aux Finances. De leur côté, les bases fiscales, dont l’évolution est décidée par le Parlement, augmenteront pour leur part de 2,3%. Cette orientation est possible grâce aux efforts de gestion assumés que s’impose la Municipalité depuis de nombreuses années. Les dépenses de fonctionnement seront ainsi équivalentes à celles de l’an dernier (52,4 Me), malgré l’évolution naturelle des dépenses.

Un nouvel emprunt pour enrichir le patrimoine communal

En parallèle, avec plus de 24 Me d’investissement sur l’exercice 2019, la Ville prépare l’avenir tout en entretenant son patrimoine (voir ci-dessous). Cet investissement conséquent est notamment programmé en raison du calendrier d’avancement des grands projets engagés par la Ville pour la période 2014/2020 (14,9 Me), de l’achèvement des travaux d’accessibilité des équipements communaux pour les personnes à mobilité réduite (environ 500.000e), ainsi que des travaux d’entretien, de rénovation ou du mobilier (parcs, voiries, gymnases, écoles...) pour 3,5 Me. «L’extinction de notre précédente dette en 2018 nous permet d’emprunter à nouveau pour la réalisation de grands projets accroissant notre patrimoine. Nous n’empruntons pas pour financer les travaux d’entretien», précise le maire Jean-Luc Ourgaud. Un nouvel emprunt de 10 Me va être contracté à cet effet, basé sur une annuité maîtrisée de 500.000 € sur les 20 prochaines années.                                                                    01  39 30 31 42 (direction des Finances)

Les dépenses de fonctionnement

Equivalentes à celles de l’an dernier, les dépenses de fonctionnement de la ville prévues sur ce budget 2019 seront maintenues, grâce à une gestion rigoureuse de la part de la Municipalité. Les dépenses de personnel ont ainsi été contraintes à une hausse de seulement 1,5%, alors que l’augmentation naturelle de la masse salariale fixée par l’Etat est de 2,5%. «Les économies réalisées l’ont été notamment par le non-remplacement de départs et diverses réorganisations au sein des services, lesquels ont contribué à cette limitation de la hausse des dépenses de personnel», souligne Armelle Aubriet, adjointe au maire déléguée aux Finances. En outre, les dépenses pour les fluides (eau, gaz, et électricité...) baissent de 2,2%, grâce aux divers travaux (isolation, passage à l’éclairage Led...) entrepris par la Municipalité ces dernières années. Pour leur part, les dépenses de gestion (divers achats) baissent de 3,6%. Enfin, les subventions allouées aux associations sont maintenues.

Les recettes de fonctionnement

 

 

Le Budget en chiffres

24 M€ d’investissement

 

10 M€ : le montant du nouvel emprunt (sur 20 ans) qui va être contracté par la ville en 2019

après s’être acquitté en 2018 des emprunts réalisés il y a 30 ans et 15 ans pour la réalisation de projets d’envergure tels que la Ferme du Manet, le centre sportif Pierre de Coubertin, ou le centre aquatique du Lac.

62% de baisse de la DGF (dotation globale de fonctionnement) de l’Etat depuis le début du mandat 2014/2020  

Passée de 6,8 M euros en 2014 à 2,6 M euros en 2019, la DGF a enregistré une baisse très importante au cours de ce mandat. Malgré cela et grâce à une grande rigueur budgétaire, la fiscalité sera restée inchangée.

 

 

Les principales opérations financées en 2019

Travaux liés aux projets  municipaux

Pôle culturel Bergson :
Début de la construction du pôle culturel.

Pôle petite enfance Samain :
Début de la construction du pôle Petite enfance.

Club le Village :
Début de la réhabilitation du site fin 2019.

Ecole Saint-Exupéry :
Ravalement, isolation et changement des menuiseries à partir de l’automne.

Création de la Maison pluridisciplinaire de santé :
Début des travaux de réhabilitation du bâtiment abritant jusqu’ici la boutique alimentaire de la ville.

Groupe scolaire Erik Satie et locaux 
associatifs :
Poursuite du remplacement des menuiseries.

Maison de quartier et place A. Malraux :
Lancement des études suite à la désignation du maître d’œuvre pour réhabilitation.

Parc des sports de la Couldre :
Réhabilitation totale de la piste d’athlétisme et création d’un terrain synthétique (Pôle football).

Square Petit Prince :  
Réhabilitation totale durant l’été.

 

Travaux de mise en accessibilité

Groupe scolaire Erik Satie, gymnase Roger Rivière, Auberge du Manet...

 

 

Travaux d’entretien 
et de rénovation

Bâtiments : sécurisation des écoles (réhaussement de certaines clôtures et portails d’enceintes, occultation par pose de films sur certaines fenêtres), participation à la création d’un mur anti-bruit aux abords de l’A12 (Pas du Lac), poursuite du remplacement des menuiseries extérieures dans les locaux de l’ex-école M. Genevoix, première phase des travaux de peintures intérieures au sein du groupe scolaire A. Chénier, extension du mur d’escalade du centre sportif Pierre de Coubertin, réaménagement de l’accueil de loisirs sans hébergement du Manet...

Voiries : remplacement du revêtement des cours d’école du groupe scolaire Charles Péguy, réhabilitation des trottoirs et chaussées de la rue de Bretagne, remplacement des bornes automatiques de la place Wicklow, aménagement du parking de la Police municipale, réhabilitation des trottoirs et chaussées de la rue de Champagne...

Informatique : renouvellement du matériel numérique des écoles (tableaux numériques interactifs, classes mobiles), renouvellement de caméras de vidéo-protection, actualisation du portail Famille (site Internet).

Mobilier & matériel : renouvellement des gilets pare-balles de la Police municipale, remplacement d’une structure ludique (le bateau) du square Calypso...

Véhicules :
Achat d’une balayeuse pour les voiries...