Groupe “Montigny Ensemble”

une page se tourne


Dans quelques jours, vous serez appelés aux urnes pour désigner l’équipe municipale qui siègera pour le mandat 2020-2026.

L’équipe Montigny Ensemble est fière du travail accompli tout au long de ce mandat. Elle a pu compter sur des élus engagés et mobilisés. Qu’ils en soient remerciés. Au quotidien, sans compter leur temps, ils ont travaillé à rendre votre vie et votre ville plus agréables. Le mandat d’élu local est probablement l’un des plus beaux mandats de la République mais c’est aussi l’un des plus exigeants. Le maire, un adjoint, un conseiller municipal est « à portée d’engueulade » comme aime à le rappeler régulièrement le président du Sénat. Mais c’est aussi une fonction qui apporte de belles satisfactions, comme celles d’agir concrètement pour votre quotidien ou d’aller chaque jour à votre rencontre.

Nos remerciements vont aussi à Michel Laugier et Jean-Luc Ourgaud, qui ont conduit et rassemblé notre majorité au cours de ces six années, ainsi qu’aux élus pour qui ce mandat était le dernier et qui ont tant donné. Nous saluons également l’ensemble des élus siégeant dans les différents groupes qui, par leur implication et leur participation aux conseils municipaux, ont fait vivre la démocratie locale.

Les élus du groupe Montigny Ensemble

Catherine Sacchi, élu indépendante

Clap de fin


C’est avec une certaine nostalgie que j’écris ma dernière tribune. Il n’y a aucune illusion quant à l’impact de celle-ci, mais le plus important n’est-il pas de créer un lien avec ses administrés ? Être élue d’opposition reste une expérience particulière, une approche biaisée de l’administration municipale, mais une approche quand même. Sous couvert d’instaurer une proportionnelle, le législateur a permis une représentation symbolique de l’opposition. C’est la loi de la démocratie, mais il faut bien reconnaitre que le champ d’action est réduit. Certains se complaisent à une vocifération théâtrale à chaque conseil municipal, exaspérant les uns et les autres ; d’autres essaient, souvent en vain, de rechercher le bien commun. Humblement, je pense me situer dans la deuxième catégorie et je ne suis pas déçue de l’expérience.
Dans quelques jours nous aurons un nouveau maire, hélas pas une nouvelle encore une fois, et une nouvelle majorité. Les Ignymontains choisiront en leur âme et conscience de continuer dans la lignée de ce qui existe depuis 40 ans, ou bien de donner leur chance à d’autres tout aussi respectables et capables de conduire les destinées de la commune. Je sais où je me situe mais ne peux l’évoquer ici…
Pourtant, fidèle à mes précédentes tribunes, j’espère que les Ignymontains refuseront cette politique du « en même temps » néfaste pour notre pays et donc pour notre commune. Chacun doit avoir en lui des valeurs bien affirmées, qu’elles soient de droite ou de gauche, et se doit de les revendiquer. J’ai toujours été de gauche et écologiste, mais capable de reconnaitre des acquis de la droite. Espérons le meilleur pour Montigny, elle le mérite !
Catherine SACCHI, Conseillère municipale d’opposition

Issam El Bakkali, élu indépendant OPPOSITION

ce n’est qu’un au-revoir (RPR)


Ma dernière tribune en le présent journal
Achève sans rancune un temps municipal
Dont la piètre fortune a consumé sans mal
Mon sort dans la commune à l’heure électorale.

J’ai éprouvé l’orgueil d’exhorter le Conseil
A percevoir l’écueil de l’inquiétant sommeil
De la Cité en deuil d’un civisme en éveil,
De la Nation au seuil d’un danger sans pareil.

Hors de notre patrie notre ville n’est rien,
En civique fratrie elle lui appartient.
Le culte du Profit rompt peu à peu les liens
Par lesquels nous unit la Nation, notre bien.

Quelle idée du bonheur nous lèguent nos doyens ?
Simples consommateurs vivant en mitoyens
Ou ensemble l’honneur d’agir en citoyens ?
J’ai toujours eu à cœur d’en quêter le moyen.

Ce n’est qu’un au-revoir : il n’y a pas d’adieux
Quand on garde l’espoir, en tous temps et tous lieux.
Il est de son devoir de toujours faire au mieux,
Pour un jour percevoir la clarté de ses yeux !

Vive la République et vive la France !

République Par Raison (RPR)
             i.elbakkali@montigny78.fr               @IEB78180 sur twitter

Vivien GASQ

Des pirates !


A la suite d’une pétition lancée au printemps 2019, la municipalité vient de publier un article pour tenter de se justifier à propos du parking qu’elle envisage de construire à la place du square « du bateau des pirates ». Il était temps ! Mais comme elle le dit elle-même dans cet article, il fallait bien une campagne électorale…
De quoi s’agit-il ?
En 2016, la municipalité a organisé la - seule -  réunion publique d’information sur son projet de « Forum des arts » à la place du collège Bergson. Elle avait alors annoncé que le projet total coûterait 11 millions d’euros, et qu’elle réaliserait une étude complémentaire sur les déplacements et le stationnement.
A ce jour, le coût du projet a été réévalué à 18,5 millions d’euros, soit + 68 %... pour une équipe qui se prétend bonne gestionnaire !
Quant à l’étude promise, si elle a été faite, elle n’a jamais été rendue publique. De plus, sans aucune concertation, la municipalité sortante a décidé d’amputer l’espace public très apprécié qui comprend espace vert, terrain de pétanque et jeux pour les enfants (avec le fameux bateau des pirates), pour y construire un parking de 43 places !
Explosion des coûts, opacité de la prise de décision, absence de prise en compte de l’avis des Ignymontains, amputation d’un parc, régression de la qualité de vie... décidément Montigny mérite mieux.

Vivien GASQ     v.gasq@montigny78.fr

Gilbert BROKMANN

Montigny c’est vous : aux municipales, faites votre choix !


LREM ne présentera pas de liste aux élections municipales à Montigny. Nous ne soutiendrons aucune des listes en présence : chacun fera son choix en fonction de sa sensibilité et de la réponse des programmes en présence aux orientations que nous avions travaillées avec vous. La gestion de la commune répond globalement aux attentes des habitants. Cependant, un certain nombre d’évolutions doit permettre d’accroître son dynamisme et la réponse aux enjeux du moment.

Nous progresserons :
- en favorisant plus de démocratie locale : mise à la disposition publique des décisions et dossiers du conseil municipal, ouverture des conseils de quartiers aux habitants, transformation du CMJ, mise en place de budgets participatifs.
- en améliorant la relation aux associations : mise en place d’une maison et d’un conseil des associations, affectation d’une partie des subventions à des projets.
- avec la reprise de la maîtrise des repas des écoles et le soutien aux fournisseurs locaux, l’accélération de la rénovation des bâtiments publics, l’étude de l’utilisation de réseaux de chaleurs présents sur le territoire.
- avec une démarche d’habitat inclusif et intergénérationnel, une réflexion sur la transformation de certains quartiers.
- en favorisant leur intégration dans la programmation, une relation plus forte avec les écoles, et en ayant une vision de «bassin de vie» et non strictement municipale en matière de programmation et dotation financière de l’agglomération. Dans tous les cas, nous continuerons à porter idées et projets auprès des futurs élus, quels qu’ils soient.

Gilbert BROKMANN, Conseiller municipal En Marche
Méls : enmarche78180@gmail.com - g.brokmann@montigny78.fr

Christian ROZE

De l’écologie bien appliquée


Le président de la République s’est mis au vert glacé depuis le Mont Blanc. Ne soyons pas dupe de ces postures, de ces promesses non tenues.

L’action écologique vraie sera faite par la génération actuelle et les retraités actifs œuvrant pour leur descendance. Elle consiste à réduire tout usage pré-emptif des ressources terrestres et toutes ses conséquences polluantes comme les gaz à effet de serre déréglant le climat.
Cette action qui remet en cause notre modèle économique est un effort considérable demandé à tous, du citoyen jusqu’à la grande entreprise.
Cet effort et les décisions qui seront prises ne peuvent être acceptées que si la solidarité et la démocratie participative y sont associées intimement.

- La solidarité des actifs qui agissent pour l’avenir de leurs enfants, les seniors qui proposent hébergement et menus services aux étudiants ou aux plus jeunes, la solidarité en général pour faire face équitablement aux aléas de la vie et au réchauffement climatique.

- La démocratie participative locale, impliquant les citoyens dans le processus de décision. C’est obligatoire pour la pérennité de la démocratie et pour l’acceptation de l’effort écologique.

Cela nécessite, bien plus qu’un programme électoral sur six ans vu l’urgence, mais un effort quotidien et une adaptabilité, une réactivité permanente.

Démocratie, écologie, Solidarité, les DéS en sont jetés !
Christian ROZé, Conseiller municipal